> L'artisan du mois

Coiffeuse à Saint-Maur-des-Fossés (94) : Audrey LAURENT, où l’envie de voler de ses propres ailes !

Audrey a toujours su ce qu'elle voulait ! Elle savait ainsi dès la classe de quatrième, qu'un jour elle deviendrait coiffeuse !

 

C'est donc d'un pas sûr que la jeune femme se lance, dès la 3e, dans un CAP coiffure qu'elle passe en 2 ans au sein du CFA de St-Maur. Elle poursuit par deux années de Brevet Professionnel, qu'elle achèvera sans souci en 2001. Elle ne passera - pour l'instant - pas le Brevet de Maîtrise car elle souhaite alors fonder une famille.

 

Se faire connaître avec pignon sur rue

 

« J'ai passé mon Brevet de Maîtrise en 2007 car j'étais bien décidé à ouvrir mon propre salon. Mais j'admets que 6 ans après avoir arrêté mes études de coiffure et avec une vie de famille bien remplie, cela n'a pas été simple ! » avoue Audrey Laurent.

 

En 2008, après 12 années d'expérience professionnelle, l'envie d'avoir enfin son propre salon prend revient. Un rêve quelque peu laissé de côté mais qu'elle avait déjà en commençant son apprentissage en coiffure. Fermement décidée, elle cherche un fonds de commerce ! « J'ai eu un véritable coup de foudre pour ce fonds de commerce dans lequel je suis encore aujourd'hui, Place des Marronniers. Outre sa grande facilité de stationnement, le cadre "village dans la ville" y est très agréable et l'histoire du quartier, après plus de 60 ans d'existence, était atypique... j'ai su que c'était pour moi le début d'une nouvelle aventure ! Il est vrai que le salon est un peu à l'écart du centre-ville mais ce n'est pas du tout un souci pour moi car je fonctionne beaucoup au bouche à oreille et je communique énormément au magazine dédié aux commerçants de la ville » Et ça marche !

 

Aujourd'hui l'activité se développe doucement grâce aux connaissances d'Audrey, à la publicité faite autour du salon, à son blog mais aussi grâce à sa personnalité dynamique : elle change souvent la vitrine du salon au gré des saisons et de ses envies, histoire de ne pas lasser les clients ; elle n'hésite pas à mettre en valeur les distinctions et attestations obtenues depuis qu'elle est chef d'entreprise artisanale, elle a notamment intégré la démarche Charte Qualité depuis 3 ans, obtenu le titre de Maître Artisan et est partie prenante de l'opération Eco-Défis « obtenir ces récompenses m'aide pour me démarquer de la concurrence, pour me mettre en avant. La Charte Qualité, par exemple, m'oblige sans cesse à me motiver, à trouver de nouvelles idées. Quant au titre de Maître Artisan, c'est l'une des plus hautes distinctions de l'Artisanat, ce serait un peu dommage de ne pas communiquer dessus ! »

 

Quand on lui pose la question « Et ne souffrez-vous de la crise économique ? », elle nous répond sans aucune langue de bois « Être chef d'entreprise en 2012 n'est pas simple bien sûr ! Il faut faire avec la crise mais on peut aussi rebondir sur ça et s'en servir à bon escient. En effet, quoi de mieux lorsque l'on broie du noir ou que l'on n'a pas le moral que d'aller changer de tête chez le coiffeur ?! J'ai d'ailleurs fait du leitmotiv d'un célèbre coiffeur le mien : "recoiffes moi le moral" ! » Pour répondre à une demande différente, à des clients qui modifient leurs habitudes, Audrey a su également s'adapter « le salon est ouvert du mardi au samedi de 9h à 20h et depuis plus d'un an, je reçois mes clients sur rendez-vous de 9h à 15h tous les lundis ».

 

Parallèlement, à son activité quotidienne, Audrey s'investit énormément dans l'apprentissage. Elle est d'ailleurs maître d'apprentissage et jury d'examen au sein du CFA dans lequel elle a suivi son cursus « depuis 3 ans, je ne travaille qu'avec des BP. Althéa, Jimmy et maintenant Marion. Ils ont tous la particularité d'avoir la passion et la motivation... comme moi ! J'ai besoin de m'entourer de personnes qui me ressemblent, à qui les horaires et le travail ne font pas peur».


Et l'avenir, elle l'envisage plutôt sereinement, des projets pleins la tête « Dans 10 ans, j'aimerais toujours former des apprentis, pouvoir embaucher des salariés pour venir me soulager. Mais aussi refaire le salon pour y développer encore un espace de détente avec notamment des fauteuils massants ».

 

Et de conclure sur notre entretien sur une note dynamique et positive, à son image « Ce qui me motive au quotidien, c'est ma passion pour ce métier extraordinaire qu'est la coiffure. Et ce n'est pas prêt de me quitter ! La Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Val-de-Marne et son CFA m'ont aidé à réaliser mon rêve ! Pour le reste il faut se faire confiance, ne jamais rien lâcher et grâce à tout ça, c'est un bonheur de pousser la porte de mon salon tous les jours ».

 

 

Voir les coordonnées de l'entreprise


Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google +

Particuliers, clients, consommateurs :

 

Trouvez les entreprises engagées pour la satisfaction client et titulaires de la Charte Qualité près de chez vous, par activité et par localisation...

Activité :
Localisation :